Ulti Clocks content
Menu principal
Divertissement
Anecdote Party
Vie pratique
Recherche
Identification
Flux RSS
La Tanière de la louve

 

Une soirée à Tokyo Imprimer Envoyer
( 3 Votes )
Écrit par Nixco   
05/11/09 00:01
1e place

  La situation a lieu dans le magnifique cadre d’une boîte de nuit tokyoïte. Pour le nom il faudra repasser. J’étais de sortie avec un pote français ce soir la. L’envie frénétique de se payer une bonne partie de jambes en l’air était plus forte que de profiter de la musique, somme toute assez groovy pour bouger mamie.

  Donc début de soirée, la piste est encore bien vide, mais dans le noir au loin, on aperçoit deux possibles proies. Emballé par la musique mon pote (que l’on va appeler A. à partir de maintenant) se retrouve en plein milieu de la piste en lançant des regards chaleureux aux deux créatures de sexe féminin encore assises. C’est la que la première erreur se produit !!!! On n’aurait pas du montrer de l’intérêt pour elles. Et oui, le noir aidant, on n’avait pas tilté. Mais un peu de lumière révélatrice, et l’horreur nous frappa en plein dans les mirettes : « elles n’avaient d’humain que leurs habits !! ».

  Mais voila, l’erreur était faite. Elles nous « accrochèrent ». La soirée avançait et il était dur de s’en séparer. Même la technique dite de « WC » fut inefficace. Pendant que A. se démerdait tant bien que mal avec la première, la seconde fini par renoncer au vu de mon mutisme complet. Il était évident que j’avais perdu mon japonais instantanément !

  A . Finit par venir me demander de l’aide. Assis à côté de moi, il refuse de donner son numéro au maguro (poisson marin) prétextant un oubli de son téléphone portable, chose impensable au Japon. Méfiante, elle lui écrivit un joli petit mot lui rappelant que tout était possible entre eux. Ce qu’elle ne savait pas c’est que cela n’allait que dans un sens…. Nous voila « Libérés »

  C’était effectivement le moment, la piste était blindée. On avait perdu un temps fou à réparer notre boulette. Il fallait impérativement faire en sorte que cette soirée ne soit pas un désastre. Donc, tels deux chacals, on s’est enfoncé dans la masse en mouvement sur la piste.

  Et là, deux filles, seules, l’espoir ! A. fonce, il attrape la première au vol. Je fonce, esquive deux – trois handicapés, et plonge sur ma proie. Hélas, un australien aura été 1 seconde plus rapide que moi. Mon dernier espoir venait de s’envoler.

  Le reste de la soirée avant la chute finale fut peu intense pour moi. Assis sur un canapé, j’avais d’un côté A. embrassant vigoureusement son trophée, et de l’autre se que j’avais voulu. La fille que je convoitait dans les bras de son australien….elle me faisait des clins d’œil…. Busu

  A . ne vit pas la première fille de la soirée lui lancer un regard noir quand il sortit son téléphone pour prendre le numéro de la fille dans ses bras (Car oui, il devait l’avoir oublié…).

  Et là, chute de l’histoire. On prend le métro… dans le mauvais sens bien sur. On s’en rend compte quelques stations plus tard (l’alcool…..). Comme vous pouvez vous en douter, en repassant à la station que nous avions quittés un quart d’heure plus tôt, les deux filles du début de soirée sont rentrées dans notre rame de métro, à la même porte.

  Le destin nous a puni avec 4 yeux furieux braqués sur nous pendant 20 minutes.


Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
+/- Commentaires

!joomlacomment 4.0 Copyright (C) 2009 Compojoom.com . All rights reserved."

 
 
© 2019 La Tanière de la Louve
Joomla! is Free Software released under the GNU General Public License.