La reprise Imprimer
( 0 Votes )
Écrit par Natie   
24/06/09 00:37
  Il y a dix jours, le lundi matin au retour de l'Ardèche, j'avais rendez-vous à 9h dans une agence d'intérim. Suite à ce premier contact, mon CV a été envoyé à Jean Lain Automobiles, et là ça a été très vite. dès réception de mon profil, ils ont rappelé l'agence d'intérim (ils étaient dans l'urgence), puis ils m'ont appelée (l'agence d'intérim m'avait prévenue) pour un entretien dans leurs locaux le mercredi matin à 8h30, avec le directeur de l'agence et la responsable des ressources humaines.
  Mercredi, arrivée à 8h30, repartie à 8h45. L'entretien a été assez expéditif, mais en même temps, il n'y avait pas grand chose de compliqué. A 9h 15, l'agence d'intérim m'a appelée pour savoir comment s'était passé l'entretien (a priori bien), sila description qu'elle m'avait fait du poste correspondait à ce qu'on m'avait dit lors de l'entretien (oui) et sous quel délai ils devaient me rendre réponse (d'ici fin de semaine).
  J'ai  trouvé la démarche intéressante. Je lui ai fait part de mes impressions, notamment de ma surprise face aux questions qui m'avaient été posées (lieu de résidence de mes parents, leurs professions, nombre de frères et soeurs et leurs professions). Toujours est-il que le suivi a l'air plutôt bien assuré par la boite d'intérim.
  Et en fait de fin de semaine, la réponse m'a été donnée l'après-midi même. A 14h20, l'agence d'intérim m'appelait pour me donner une bonne nouvelle. Mon dossier avait été retenu, et je prenais mon poste le lendemain matin.
 
  Le jeudi matin, réveil à 6h45, pour attaquer à 7h45 chez Audi. C'est simple, je suis à mon poste à l'heure à laquelle je me levais pour aller au boulot à Rumilly. Ca me change de ces derniers temps. Cela dit, c'est un peu moins dur que je ne l'aurais cru. Au final, le réveil est le même, c'est juste l'organisation avec ma coloc' qui s'en trouve modifiée. Par contre, si le réveil n'est pas plus dur, la journée est longue, jusqu'à 19h. J'essaie de m'occuper dans les moments un peu morts, mais ce n'est pas toujours évident. Ma journée oscille entre moments morts  et coups de bourre. Une fois que j'ai classé tout ce que j'ai à classer (si on peut dire "tout", ca ne représente pas grand chose), j'attends que le téléphone sonne, ou qu'un client se présente. Et lorsqu'enfin le téléphone sonne, je suis partagée entre le soulagement d'avoir 'enfin) quelque chose à faire, même si c'est temporaire, et l'agacement d'être perturbée dans ma glanditude (et un mot pour moi, Nox Wink). Parfois même je suis déçue en m'apercevant que la silhouette que j'ai vue s'approcher de l'entrée n'est autre que celle d'un de mes collègues. Alors en attendant je m'occupe en écrivant des articles pour mon site, que je tape sur l'ordi dans la soirée.
  Mais n'allez pas non plus vous imaginer que je reste oisive toute la journée.Bien souvent, quand le téléphone sonne, c'est plusieurs lignes en même temps, et en fin de journée, je me retrouve parfois avec deux lignes en attente, trois clients devant le comptoir pour un encaissement, et deux voitures de prêt à aller vérifier... Les moments de speed, principalement en fin de journé,e me laissent malgré tout en général sur une impression de journée bien remplie.
 
  Demain, j'attaque la seconde partie de mon poste, le secrétariat d'accueil chez Seat. rendez-vous donc au prochain épisode.
Seul les utilisateurs enregistrés peuvent écrire un commentaire!
+/- Commentaires

!joomlacomment 4.0 Copyright (C) 2009 Compojoom.com . All rights reserved."